• fr
  • es
  • en
  • de
  • et

Réticulation par rayonnement :
Des plastiques plus résistants

IONISOS, spécialiste de la stérilisation gamma et beta, propose des services de réticulation par rayonnement adaptés pour renforcer les performances de nombreux composants en plastique.

Réticuler modifie en profondeur plastiques basiques (commodités comme les polyoléfines) comme plastiques techniques (polyamides par exemple) pour leur permettre de mieux résister aux chocs, mais en particulier à la température ou au feu. En bref, cette optimisation agit sur leurs propriétés thermiques, chimiques et mécaniques, et leur permet d’être utilisés dans des conditions qu’ils ne toléreraient pas autrement, avec une durée de vie plus élevée.

Pour cela, les matériaux sont exposés à une certaine dose de rayonnements ionisants. On parlera alors de réticulation beta dans le cas d’un traitement par faisceau d’électrons, ou de réticulation gamma.

Les différents usages de la réticulation

La réticulation peut être utilisée à plusieurs effets.

Sur des composants thermoplastiques (tubes ou câbles, par exemple) ou des pièces techniques, elle permet d’améliorer la résistance thermique et chimique dans des conditions extrêmes : abrasion, feu, forte température…

Elle permet également d’améliorer les caractéristiques mécaniques de films thermoplastiques, de durcir des résines à froid, ou encore de procéder à un greffage sur textiles de promoteurs d’adhésion, destinés à renforcer les caractéristiques de composites à matrice polymère.

Elle est très utile pour renforcer l’isolation des câbles et fils, ou encore les tubes des systèmes de chauffage et approvisionnement en eau chaude. Elle sert également à traiter des matériaux composites dans les secteurs de l’automobile et de l’aérospatial, mais aussi des pièces moulées pour diverses industries, du bâtiment au médical.

Comment fonctionne la réticulation ?

L’optimisation des plastiques s’effectue grâce à l’énergie des rayons beta ou gamma. Celle-ci déclenche un phénomène de réactions chimiques au niveau de la matière (qui forment un réseau de réticulation comparable à celui du caoutchouc, pour une résistance accrue.

La réticulation intervient après le processus de moulage et s’effectue toujours sur la pièce finie, à température ambiante et sous pression normale. Cela permet de conférer aux matières thermoplastiques les propriétés de matières thermodurcissables, lors de pointes en température.
Cette spécificité permet de réaliser des économies : un fabricant peut ainsi obtenir des plastiques de haute performance à partir de matières premières moins coûteuses.

Il est également possible d’adapter le degré de réticulation en fonction des zones du produit, pour un résultat sur mesure. Un degré modéré peut ainsi s’appliquer à ces granulés de plastique pour moduler les propriétés de celui-ci.

Les doses d’irradiation pour la réticulation sont 2 à 4 fois plus élevées que les doses de stérilisation. C’est pourquoi le traitement bêta dont le débit de dose est supérieur à celui du traitement gamma permet d’optimiser le délai des traitements de réticulation.

Quelles matières plastiques utiliser avec cette technique ?

La réticulation par rayonnement est adaptée à de nombreux matériaux polymères : polyamides, polyesters, PVC, polyéthylène, polypropylène (sous certaines conditions) et autres co-polymères…

Pour certains matériaux peu réactifs, le fabricant pourra utiliser un additif chimique avant la réticulation à la matière plastique, avant le moulage, par exemple.

N’hésitez pas à nous contacter pour vos projets de réticulation, nous vous conseillerons avec plaisir pour trouver avec vous la solution la plus adaptée.