• fr
  • es
  • en
  • de
  • et

L’ionisation

« Ioniser » v.tr. : transformer en ions ; donner naissance à des ions
« Ion » n.m. : atome ou groupement d’atomes portant une charge électrique
« Ionisation » n.f. : phénomène par lequel un atome, une molécule, acquièrent ou perdent un ou plusieurs électrons et deviennent ainsi porteurs de charges électriques.

Généralités

Tous les jours l’ionisation contribue à sauver des vies, à préserver la santé et à protéger l’environnement.

Partout dans le monde, les usines d’ionisation fonctionnent sans risque et stérilisent efficacement les dispositifs médicaux demandés par les chirurgiens et autres professionnels du milieu médical pour une utilisation en bloc opératoire ou pour les soins (par exemple, les seringues, les aiguilles, les gants chirurgicaux, les compresses, les champs opératoires, les implants, les poches pour solution intraveineuse, etc…). materiel medical

Les biberons utilisés dans un grand nombre d’unités de prématurés sont ionisés pour éliminer tout risque d’infection à cette étape cruciale de la vie d’un bébé prématuré.

Les prothèses de hanches artificielles sont stérilisées pour réduire le risque d’infection et les complications post-opératoires.

Les astronautes mangent des aliments ionisés pour éviter les intoxications alimentaires quand ils sont en mission dans l’espace.

Les emballages alimentaires sont ionisés pour prévenir les contaminations bactériennes et pour préserver les aliments. Les exemples les plus fréquents sont les emballages pour les produits laitiers et les jus de fruit, ainsi que les récipients de crèmes.

Les bouchons en liège des bouteilles de vin sont ionisés pour détruire les moisissures responsables « du goût de bouchon » abîmant le vin.

Les épices sont ionisées pour détruire les bactéries pathogènes et les parasites d’insectes dangereux qui les contaminent très fréquemment.

A travers le monde, une grande variété d’aliments est ionisée, pour réduire le gaspillage, prolonger la durée de vie du produit durant son stockage, et détruire les organismes dangereux qui peuvent provoquer des maladies ou même la mort.

Le soleil, les ampoules électriques, les radiateurs électriques, les fours à micro-ondes, les postes de radio et la télévision sont tous des sources de rayonnement électromagnétique, tout autour de nous chaque jour de nos vies.

La sécurité alimentaire

L’ionisation pourrait être de plus en plus employée pour éviter les aliments abîmés (la dégradation des fruits et des légumes, ainsi que la germination des pommes de terre et des oignons), mais aussi le gaspillage dû aux parasites des grains et des farines.

L’ionisation en préservant la saveur du produit durant toute sa période de conservation, prolongerait ses qualités.

L’ionisation pourrait éliminer les organismes dangereux (bactéries pathogènes, en particulier dans les viandes de volailles Escherichia Coli, Salmonelle, Campylobacter, Listeria, etc …).

L’ionisation pourrait fournir une bonne alternative écologique à l’utilisation du bromure de méthyl. Ce gaz est utilisé pour tuer les insectes et parasites durant les traitements de quarantaine des fruits et des légumes frais.

Protection de l’environnement

En Hollande, où l’utilisation du bromure de méthyl en agriculture a été déjà interdite, l’ionisation est employée par les horticulteurs des serres chaudes pour stériliser des éléments tels que les nattes croissantes, les pots, etc… Ceci permet la réutilisation de ces articles et donc des économies significatives pour les cultivateurs qui réduisent ainsi le gaspillage des dispositifs en plastique.

L’ionisation propose une méthode aisée pour traiter les déchets domestiques et agricoles afin d’empêcher la contamination des terres et de l’eau, et de faciliter leur recyclage.

Les produits réutilisés en horticulture comme alternative à la tourbe, préservent ainsi les marais de tourbe d’une exploitation intensive inutile.

L’ionisation peut être employée pour dépolluer les effluents industriels, empêchant la contamination des cours d’eaux et des mers.

Les techniques

Les domaines d’application

L’ionisation peut être utilisée au sein de différents domaines, pour des utilisations variées.

La stérilisation du matériel médicochirurgical à usage unique et des articles de laboratoires, se fait à travers les emballages hermétiquement clos, au stade du produit conditionné sur palette.

Elle ne laisse aucun résidu toxique dans les matériaux ionisés et permet de ce fait, l’utilisation immédiate du matériel après stérilisation.

D’une efficacité reconnue dès le début des années 50, l’ionisation est le procédé de stérilisation leader dans les pays économiquement développés en particulier aux États-unis.

L’ionisation s’applique de plus en plus aux emballages vides, aux matières premières, mais aussi aux produits finis.

Elle s’inscrit dans le concept de l’assurance qualité au même titre que les procédés sous flux laminaires, les opérations en salles propres et l’automatisation des processus.

L’ionisation améliore les caractéristiques mécaniques des films en polyéthylène et permet à performance égale de réduire les épaisseurs de 40 à 60 %.

Elle élargit les plages de fusion des films thermo rétractables. De ce fait, le réglage des machines est moins délicat et la qualité de la rétractation meilleure.

Elle confère enfin au film un aspect de brillance accru.

Plusieurs programmes de recherche sont en cours, pour élargir le champ des applications de l’ionisation des polymères.

Les produits ionisés offrent :

  • Une qualité microbiologique excellente qui permet une meilleure réponse aux exigences sanitaires, une réduction des contrôles bactériologiques lors de la fabrication.
  • La prolongation de la durée de vie en conservant les qualités organoleptiques et nutritives des produits.
  • L’élaboration de produits nouveaux est dynamisée par l’utilisation des matières de base et d’emballages ionisés.

Les fonctions

Stériliser

Une stérilisation sans résidu, à froid à travers l’emballage définitif :

  • de matériel médical à usage unique,
  • des articles de conditionnements : flacons, capsules, bouchons,
  • des matières premières ou produits finis des industries pharmaceutiques.

Ionisos développe avec ses clients un partenariat basé sur un contrat d’Assurance de la Qualité qui lui permet de répondre aux exigences affirmées de ce secteur d’activité.

La stérilisation représente aujourd’hui 50 % du marché de IONISOS

Assainir

Le traitement participe à la maîtrise de la qualité des produits finis

L’ionisation est utilisée pour de très nombreux produits :

  • le matériel de laboratoire : boites de pétri, pipiettes, tubes…
  • les matières premières ou produits finis des industries cosmétiques…
  • les emballages vides : flacons, capsules, bouchons, opercules.

L’assainissement représente aujourd’hui 20% du marché de Ionisos.

Conserver

L’ionisation est votre sécurité sanitaire pour de nombreux produits agro-alimentaires.

Cette débactérisation et cette désinsectisation conservent les propriétés organoleptiques et nutritionnelles.

La conservation représente 5 % du marché de Ionisos.

Réticuler

L’ionisation :

  • améliore les caractéristiques mécaniques des films thermoplastiques,
  • permet le durcissement à froid de résines,
  • favorise la réticulation de polymères,
  • autorise le greffage sur textiles.

Plusieurs programmes de recherche sont en cours, pour élargir les applications chimiques.

Ce marché représente 10 % de l’activité de Ionisos.

L’agro-alimentaire

Découvrez ci-dessous, la liste des produits agroalimentaire autorisés en France dans les secteurs du sec, frais et congelé.

Produits

Objectif

Dose légale
(en kGy)

Date

Aliments pour animaux de laboratoires

Stérilisation

25 – 40

17/10/75

Épices et aromates

Débactérisation

11

01/09/82

Aulx, oignons et échalotes

Anti-germination

0,15

21/06/84

Viande de volaille

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

5

06/02/85

Légumes déshydratés

Débactérisation

10

17/05/85

Gomme arabique

Débactérisation

9

17/05/85

Flocons et germes de céréales

Débactérisation

10

17/05/85

Emballage «Bag in box»

Aseptiser

10

12/08/86

Emballage «Bag in box»
si demande à DGCCRF

Stérilisation

25

12/08/86

Sang plasma cruor déshydraté

Débactérisation

10

19/11/86

Légumes et fruits secs

Désinsectisation

1

06/01/88

Cuisses de grenouilles congelées

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

4

03/05/88

Farine de riz

Débactérisation

5

04/11/88

Fraises

Prolongation de la conservation

3

29/12/88

Herbes aromatiques surgelées

Débactérisation

10

15/05/90

Viande de volaille hachée broyée ou morcelée

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

5

27/08/90

Blanc d’oeuf liquide déshydraté ou congelé

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

4

01/10/90

Crevettes décortiquées ou étêtées congelées

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

5

2/10/90

Caséine et caséinate

Débactérisation

6

17/07/91

Fruits secs (abricots, figues, raisins, dattes)

Débactérisation

6

17/07/91

Colostrum bovin congelé

Débactérisation

10

09/01/92

Camembert au lait cru

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

2,25 – 3,5

23/03/93

Abats de volailles frais

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

1,5 – 3

30/05/97

Abats de volailles congelés

Décontamination (élimination des bactéries pathogènes)

1,5 – 4

30/05/97

Vous souhaitez faire appel à Ionisos pour une demande de ionisation ?